top of page

Les émotions du deuil: la tristesse

Dernière mise à jour : 18 mars 2023


Nous sommes tous, un jour, confrontés au deuil. C'est un passage délicat, souvent difficile, et qui peut paraître insurmontable. Le deuil est un état qui implique une perte. Et comme il existe plusieurs types de pertes, il y a plusieurs types de deuils: le deuil évolutif (passage d'un âge à l'autre), le deuil social (retraite, perte d'emploi, etc) et le deuil suite à la perte d'un être cher, qui lui-même a différentes natures. Chaque deuil est une étape importante et nécessaire qui doit être écoutée et bien sûr surmontée.


Le but de ce post n'est pas de vous décrire le deuil. Chaque personne vit son propre deuil, vit ses propres souffrances selon les circonstances. Il me faudrait rencontrer chaque personne et écouter toutes les affections apportées par la perte.


Je propose ici un exercice simple pour travailler sur la tristesse. Il m'a semblé personnellement être le plus impactant.


Qu'est-ce que la tristesse?


C’est une des émotions déclenchées par toute perte (être cher, espoir, lieu, organe, santé, objet…). Elle effectue un travail d’intégration et de réparation qui permet l’acceptation de la réalité. Après le choc, le déni, la révolte ou colère, la négociation ou marchandage (les étapes du deuil), l’émotion de tristesse va permettre d’accepter l’inacceptable. La tristesse est un passage transitoire préparant à une nouvelle situation. Elle sert à être disponible pour le nouveau en fermant une période de vie. Les souvenirs bons ou mauvais remontent puis s’archivent. Les expressions de la tristesse : Je me sens apathique, triste, chagriné, sombre, abattu, affecté, accablé, affligé, amer, plein de regrets, morne, morose, découragé, déprimé, dépité, peiné, déçu, vaincu, désespéré, détaché, embarrassé, vide, humilié, blessé, inadéquat, isolé, léthargique, malheureux, négligé, nostalgique, rejeté, bête, désolé, fatigué, laid, inintéressant, mal à l’aise, seul, dépressif…


L'exercice de la lettre


Il s’agit d'un exercice d'écriture d'une lettre destinée à la personne, l'animal ou la situation disparu(e) qui va vous permettre d’évacuer votre tristesse.


Est-ce que cela va effacer votre deuil ou vos souvenirs ? Non, mais ça va vous permettre de vous libérer de cette émotion, de l'exprimer, de diminuer cette souffrance.


Mode d'emploi de l'exercice de la lettre


Il est essentiel de le faire tel qu’il est indiqué. Lisez bien toutes les instructions avant de commencer


SEPT RÈGLES POUR QUE ÇA FONCTIONNE


§ Veillez à ne pas être dérangés pendant au moins 1h30, évitez les contraintes de temps

§ Ni téléphone ni radio

§ Faire « l’aller et le retour » de l’exercice le même jour si vous pensez ne pas avoir le temps de le faire ainsi ATTENDEZ D’EN AVOIR ce point EST ESSENTIEL

§ Écrire le « nez sur le guidon » c’est-à-dire écrivez sans vous arrêter et sans jamais relire ce que vous avez écrit. Même si vous avez l’impression de répéter 10 fois la même chose CONTINUEZ À ÉCRIRE et dès que vous levez le nez ARRÊTEZ-VOUS

§ Se vous êtes fatigués et avez besoin de vous arrêter un peu : »ne pensez à rien et pour cela répétez « j’écris j’écris j’écris j’écris j’écris « pour éviter de laisser entrer des pensées parasites et reprenez

§ Ayez tout le matériel auprès de vous

§ NE RELISEZ JAMAIS JAMAIS les lettres que vous avez écrites


LE MATÉRIEL :

§ papier de deux couleurs différentes bien distinctes

§ deux enveloppes identiques et vierges

§ un crayon gras ou un stylo qui glisse bien

§ kleenex

L’EXERCICE Son but : exprimer votre tristesse, évacuer la souffrance, les inconforts liés à cette émotion.


À QUI/QUOI ÉCRIRE :

Vous écrivez la personnes décédée pour exprimer votre tristesse, vos regrets, vos manques, son absence… A votre animal de compagnie qui vous manque... Votre ancien métier, votre jeunesse, l'objet adoré...

SON DÉROULEMENT


- Fermez les yeux … comptez de 10 à 1 sur l’expiration … ouvrez les yeux à 1

- Prenez les pages de la première couleur et commencez à écrire

- Exprimez votre tristesse, tout ce que vous regrettez de ne pas avoir fait ou dit, tout ce que vous ressentez SANS RETENUE, (jamais vous ne relirez ces lettres alors vous pouvez y aller à l’aise, tout ce qui vient vous l’écrivez.

- Continuez jusqu’à ce que plus rien ne vienne, dès que ça ne vient plus SPONTANÉMENT ARRÊTEZ-VOUS (c'est-à-dire que vous levez le nez, vous posez le crayon c’est fini)

- Pliez la lettre (SANS LA RELIRE même un peu) et mettez-la dans l’enveloppe et écrivez le nom du destinataire par exemple: Maman/Papa:Mon chéri/Médor/Mon boulot etc...


Se présentent alors plusieurs choix à vous: Vous pouvez déposer la lettre sur la tombe de la personne ou le lieu de recueillement, brûler la lettre, la déchirer et la jeter à la poubelle...


L’EXERCICE ET VOUS

Vous pouvez recommencer cet exercice pour la même personne ou situation le nombre de fois que vous souhaitez et avec la ou les émotions désirée!


Autres possibilités: l'enregistrement audio, ou, pour les enfants, le dessin mis sous enveloppe.


C’est un exercice que j'ai découvert il y a quelques années et que j'ai fait réaliser plusieurs fois à des clients en Sophrologie ou lors de formations. Je l'ai moi-même exécuté, pour soulager ma tristesse et mes regrets lors d'un deuil. Je me suis sentie beaucoup plus légère, libérée d'un poids.


Merci à la personne qui m'a permis de découvrir l'exercice et grâce à qui je peux le transmettre (à ma manière)


79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page